Tags

Rainbow Tag!

Salut à tous!

(J’ai pris cette image sur le blog A Touch of Bleu Marine que je vous invite à aller voir! 😉 )

 

Je vous retrouve pour un nouveau tag aujourd’hui: Le rainbow tag! Juliet595  du blog  Cœur d’encre 595 m’avait tagué il y a une éternité donc mieux vaut tard que jamais! 😉

Les règles sont simples, il faut créer un arc-en-ciel avec la tranche de 7 livres et ensuite taguer d’autres blogueurs!

C’est partii!

Poursuivre la lecture « Rainbow Tag! »

Chroniques·Fantastique

Gone – la série de Michael Grant

Salut à tous!

Voici une nouvelle chronique: l’excellente série Gone de Michael Grant! Bonne lecture! 😉

Éditeur : Pocket Jeunesse

Prix : 19,30 €

Résumé : (c’est mon propre résumé => pas de plagiat )

Plus de 300 enfants d’une petite ville de Californie, Perdido Beach, se retrouvent du jour au lendemain emprisonnés dans ce qu’ils appelleront « la Zone », dôme mystérieux qui les coupe du reste du monde . Livrés à eux-mêmes, sans aucun adulte pour les aider ni les surveiller, les enfants vont devoir s’organiser afin de survivre. Ainsi, rapidement, des chefs sont désignés et des clans rivaux se forment. Mais de problèmes plus importants encore que ces rivalités ne vont pas tarder à apparaître, et les enfants n’en sortiront pas indemnes…

Mon avis :

Lorsque j’ai lu le résumé du un pour la première fois, j’ai toute suite pensé au livre « Les Enfants de Timpelbach » d’Henry Winterfeld, qui raconte l’histoire de parents qui, agacés par leurs insupportables enfants, quittent le village le temps de quelques jours. Les enfants s’organisent alors pour faire marcher le village malgré l’absence de leurs parents et deux bandes rivales se créent peu à peu. On peut donc remarquer quelques similitudes entre ces deux œuvres mais Gone est cependant bien moins enfantin que Les Enfants de Timpelbach, beaucoup plus adulte et cruel.

Tout d’abord, je voudrais parler des couvertures qui parlent déjà d’elles-mêmes et qui montrent très bien l’évolution des livres. Au fur et à mesure des tomes, les visages des protagonistes deviennent émaciés, leurs traits tirés, des cernes apparaissent et ils ont un teint blafard pour la plupart. Aussi, si on compare les couvertures du premier tome et du dernier, on s’aperçoit sur cette dernière que les personnages ont beaucoup grandi, ils ne sont plus aussi innocents qu’au début.

Ensuite, en ce qui concerne l’écriture, Gone c’est tout d’abord une ambiance unique, indescriptible. L’auteur nous plonge dans la Zone, endroit barbare où les plus forts règnent en maîtres, avec beaucoup de réalisme et nous la montre telle qu’elle est : cruelle. On s’identifie rapidement à Sam, adolescent ordinaire nommé malgré lui chef d’un clan de la Zone, responsabilité dont il se serait volontiers passé… Autour de lui gravitent de nombreux personnages aux personnalités, pour certains complexes, ce qui est pour moi un réel atout du livre : ce ne sont pas des personnages stéréotypés comme on en voit parfois. De plus l’intrigue est très bien menée, on avance dans la série avec quelques révélations de tant à autre mais qui entraînent de nouvelles interrogations chez le lecteur avant que le rideau ne se lève enfin, dans les dernières pages du tome 6, pour découvrir ce qui s’est réellement passé ce jour-là dans la Zone. A cette intrigue se mêlent aussi plusieurs autres ingrédients indispensables: de l’amour, de l’amitié et de l’action!

         Vous l’aurez donc compris, cette série à été pour moi un grand coup de cœur que je recommande au bons lecteurs (ça n’est pas pour vous décourager, mais chaque tome fait près de 400 pages! 😛 ) qui aiment l’action, les mystères, l’amour et l’amitié! 😉