Chroniques·Histoires de vie·Nouvelles

Nouvelles Contemporaines de Delphine de Vigan, Timothée de Fombelle et Caroline Vermalle

Coucou!

Je profite de ce long week-end pour poster un petit article qui j’espère vous plaira! 😉 Il s’agit d’un petit recueil de nouvelles que j’ai reçu à Noël et écrit par trois auteurs: Delphine de Vigan, dont j’avais déjà lu No et Moi, vous pouvez lire mon avis ici, Timothée de Fombelle, dont j’ai lu tous les livres je crois, sauf Le Livre de Perle – que j’ai d’ailleurs commencé mais ai été forcée d’arrêter au 3 ème chapitre, pour cause: erreur d’impression, 2 chapitres sont passés à la trappe! Il était en plus dédicacé… Enfin bref! – et Caroline Vermalle que je ne connaissais pas! Enjoy ! 🙂

 

nouvelles-contemporaines.gif

 Editions: Le Livre de Poche 

Collection: Le Livre de Poche Jeunesse 

 Date de publication: 4 avril 2012

Nombre de pages: 94

Prix: 4,95 €

 

Résumé: 

Voir le monde à travers les yeux d’Elsa, c’est croire qu’à force de tout compter, le cœur peut devenir sec.

May est architecte de la maison du bonheur. Si seulement, la nuit de Noël, ses rêves devenaient réalités.

Gaston lui, regarde en arrière les jours de pluie et s’imagine un monde où tout est encore possible… au moins le temps d’un dernier tour de manège.

Mon avis:    Pour commencer, je trouve que le recueil porte très bien son nom : « Nouvelles Contemporaines; Regards sur le monde ». Dans chacune de ces nouvelles, les écrivains nous offrent, le temps de quelques pages leur vision tantôt paisible, émue ou mélancolique sur le monde…

J’ai beaucoup aimé cette lecture très poétique et teintée de mélancolie. Chacune des nouvelles m’a fait réfléchir et touchée, chaque plume avec son style propre, même si j’ai particulièrement aimé la participation de Timothée de Fombelle et celle de Caroline Vermalle. En effet, pour une fois, l’auteur de Vango ou Tobie Lolness ne s’adresse pas au lecteur à travers ses personnages (sauf pour la 1ère nouvelle) mais par lui-même, en racontant des anecdotes qu’il a vécu en tant qu’enfant, prof, papa ou simple témoin…Les deux nouvelles de Caroline Vermalle sont elles, plus longues et plus construites aussi, mais surtout très émouvantes. J’ai un peu moins aimé la nouvelle de Delphine de Vigan par rapport aux autres, mais elle reste tout de même belle. L’auteur a choisi comme personnage principal comme pour No et Moi, une jeune surdouée, qui a bien plus de sensibilité qu’elle ne le pense elle-même…

Ce petit recueil de nouvelles est donc décidément à lire et à mettre dans toutes les mains, très accessible autant par son contenu que par son prix et avec un million de petites citations à piocher, méditer, savourer! Il redonne aussi sa place à la nouvelle et montre qu’on peut dire beaucoup de choses en peu de pages. (c’est l’illustration même de l’adage « Parlons peu, parlons bien! » 😉 )

 Qu’en pensez-vous? Le connaissiez-vous? Auriez-vous d’autres recueils de nouvelles à me proposer?

 

Publicités

Un avis à donner? Postez un commentaire! ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s