Chroniques·Histoires de vie

Love Letters To The Dead d’Ava Dellaira

Bonjour! 😉

Je vous retrouve avec un nouvel article à propos du livre Love Letters To The Dead (pour ceux qui n’auraient pas lu le titre du post 😉 ) d’Ava Dellaira donc. Il fait couler beaucoup d’encre en ce moment un peu partout et ça n’a pas été sans raison pour moi car je ne vous cache pas que cela a été un coup de cœur! L’ayant lu pendant les grandes vacances, mon avis ne sera sans doute pas aussi précis et détaillé que je l’aurai voulu mais j’espère que vous apprécierez tout de même de le lire! N’hésitez pas à me donner votre avis! 🙂

Editions: Michel Lafon

Date de publication: 15 mai 2014

Nombre de pages: 420

Prix: 16,95 €

Résumé: Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

« Fascinant, captivant et totalement inattendu, je n’ai pas pu lâcher ce livre. »

Siobhan Vivian, auteure du best-seller La Liste

 « Love Letters to the Dead est une lettre d’amour à la vie. »

Jay Asher, auteure de Treize Raisons

« Chère Ava, j’ai adoré ton livre. Je le recommande à tous. »

Emma Watson

Mon avis:       Comment hésiter à entamer sa lecture après avoir lu tous ces commentaires? Sans oublier la magnifique couverture! Même si le résumé ne m’a pas particulièrement enthousiasmé, ces avis et la couverture ont suffi à me convaincre d’acheter Love Letters To The Dead et je ne l’ai pas du tout regretté! Ce que j’ai adoré dans ce roman c’est l’écriture très poétique de l’auteure et le format épistolaire du roman. En effet, on a de moins en moins l’habitude de lire d’en lire et je trouve ça pourtant très agréable et sympa à lire, ça apporte vraiment quelque chose au livre, que ce soit dans sa construction ou même dans son atmosphère car une lettre c’est assez intime, précieux, presque rare. Et encore, ce roman se démarque des autres écrits épistolaires car il n’y a pas d’échanges de lettres réellement étant donné que les destinataires sont des personnages célèbres décédés auxquels Laurel s’identifie. Aussi toutes ses lettres commencent et finissent par une comparaison à la célébrité à laquelle elle s’adresse, elle revient sur sa vie, ses difficultés, ses réussites… et permet au lecteur par cette occasion d’en savoir un peu plus sur toutes ces personnes, je nommerai par exemple Amelia Earhart, Judy Garland , Amy Whinehouse, Jim Morrison…

A travers ces lettres, on suit l’évolution de Laurel depuis la mort de sa sœur, on ressent sa culpabilité, on connaît ses pensées… J’ai bien aimé le personnage de Laurel parce que j’ai trouvé qu’il sonnait vrai, qu’il était humain, avec ses qualités et défauts. Laurel, c’est le genre de fille manquant de confiance, qui adule sa grande sœur et ne vit que par elle et en conséquence ne sait pas à quoi se raccrocher à sa mort. Elle se sent abandonnée par celle-ci et ne pense pas pouvoir sans sortir sans elle. Et pourtant, ces lettres démontrent peu à peu le contraire, lentement mais sûrement Laurel apprend à vivre seule et non plus dans l’ombre de May, elle rencontre Natalie, Hannah, Tristan, Kristen et Sky (par contre ce prénom est niiais! Imaginez un peu « Salut moi c’est Ciel! ») ses nouveaux amis ou petit ami pour ce dernier, qui vont lui faire prendre conscience qu’elle est une personne à part entière, qu’elle est elle et qu’elle est géniale comme ça! Mais cette prise de conscience n’est pas facile pour Laurel qui ne peut s’empêcher de culpabiliser par rapport à la mort de sa soeur et pense qu’on ne l’aimera jamais qu’à travers sa celle-ci…

Love Letters To The Dead est un beau roman, écrit avec beaucoup d’imagination et des personnages humains, même si j’avoue ne pas avoir particulièrement aimé Natalie et Hannah. Aussi, un autre bon point je trouve est le fait que la relation entre Sky et Laurel n’est pas trop « facile » ni parfaite comme on le voit dans pleins d’autres romans. Ava Dellaira réussit à signer un roman poétique et émouvant sur le deuil. On suit pas à pas la reconstruction de Laurel à travers ses lettres à de nombreuses personnalités décédées pour enfin regarder la mort de sa sœur en face et faire cesser sa culpabilité. Un excellent livre que je recommande à partir de 13 ans. Pour tous ceux qui ont aimé cette lecture, je vous conseille fortement dans un tout autre style mais toujours sur le deuil et la reconstruction, Après la Vague d’Orianne Charpentier ou pour les plus âgés Wave, de Sonali Deraniyagala 

coup-love-de-coeur-140986154628

Publicités

15 réflexions au sujet de « Love Letters To The Dead d’Ava Dellaira »

      1. Oui, j’en demande d’autres! Il y a « 50 cents », « Divergent », « La résistance », « Le nom de la rose », « Salmacis T2 », « Le regard des princes à minuit », « Incarceron », etc! En fait, je ne savais pas trop quoi demander à part des livres. Et toi, quels livres (s’il y en a ) a tu demandé?

  1. Je l’avais bien aimé, mais ce ne fut pas un coup de coeur comme pour beaucoup. L’adoration de Laurel pour sa soeur m’a déplue, je l’ai trouvée presque malsaine, ça m’a empêché de totalement adhérer.
    Mais j’ai bien aimé lire ton avis, c’est intéressant de voir comme on peut vivre des expériences différentes avec un même livre, selon les lecteurs 🙂

    1. Oui je comprends que tu n’aies pas aimer l’adoration démesurée de Laurel pour sa sœur, c’est le reproche que font pas mal de lecteurs à propos de ce livre j’ai vu, mais je pense que c’est assez réaliste, même si son adoration est bien trop excessive, c’est, entre guillemets un aspect « positif » de la mort de sa sœur car ça a permis à Laurel de prendre du recul, de se détacher de May et de penser par elle même… Mais après je comprends que tout le monde n’ait pas aimé et comme tu dis, chacun ressent et interprète différemment chaque livre, chaque expérience de lecture est unique!

Un avis à donner? Postez un commentaire! ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s