Chroniques·Fantastique

Sous haute dépendance d’Ursula Puznanski

Salut à tous! Désolée pour le retard,mais cette fin d’année est assez chargée,j’ai donc moins de temps pour poster ces chroniques…(mais je ne vous oublie pas! 😉 )

Titre: Sous Haute Dépendance

Auteur: Ursula Puznanski

Date de publication: 10 janvier 2013

Éditeur: Bayard

Collection: Bayard Jeunesse

Illustrateur: Stéphane Perget

Traducteur: Sylvie Roussel

Prix: 16,90 euros

Résumé:

« Tu vas voir, c’est carrément génial », l’a prévenu Brynne en lui donnant le DVD. Ainsi, c’est à cause de ça que les copains de Nick ont changé à ce point : ils sont devenus secrets, distants, fatigués. Certes, en fan averti, Nick reconnaît qui Erebos est un jeu vidéo hors du commun. Graphisme criant de vérité, combats palpitants, tout concourt à rendre le joueur « accro ». Au début, Nick ne voit en Erebos qu’un jeu de rôle ordinaire, mieux conçu peut-être ! Mais lorsque le Messager du jeu, qui distribue récompenses et blâmes à l’issue des épreuves, s’adresse à lui et non à son avatar, Nick est stupéfait : il comprend qu’on lui confie une mission dans le monde réel…

Mon avis:

J’ai été très agréablement surprise par ce livre : en lisant le résumé j’ai pensé qu’il avait l’air pas mal mais sans plus . Ce n’est seulement lorsque j’ai commencé à lire les premiers chapitres que je me suis rendue compte à quel point il était génial ! Ce roman a eu sur moi le même effet que Erebos sur Nick : envoûtant,hypnotisant, à tel point que l’on a pas envie de le refermer ! L’auteur raconte de manière très vivante, on a l’impression d’être avec Sarius (–> le personnage de Nick dans Erebos), de ressentir ses blessures, de vivre les combats à ses côtés… En plus d’avoir accroché avec l’écriture de l’auteur, j’ai accroché avec le thème, celui des jeux vidéos . Cela change des romans fantastiques avec des mondes parallèles, des pouvoirs surnaturels,etc .  Derrière tout cela, n’oublions pas, bien sûr l’aspect « philosophique », la réflexion que l’auteur nous invite à avoir vis à vis, des jeux vidéos, mais aussi de la technologie en générale : quelle place la technologie doit-elle avoir dans notre quotidien, dans notre vie, jusqu’où doit-elle aller ? Est-ce vraiment indispensable ?                                                                                                                   Pour conclure, je dirais donc que je conseille ce livre à partir de 12 ans, pour ceux qui aiment l’action et les rebondissements ! Bonne lecture !! 😉

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sous haute dépendance d’Ursula Puznanski »

  1. Super critique ! je découvre avec plaisir ton blog, je vais aller lire les autres chroniques, et voir la page des concours 🙂 ! J’ai bien aimé ton point de vue sur ce livre, je le trouve vraiment très intéressant. Et puis, je te retourne le compliment, je trouve que cela fait du bien d’avoir des avis avec des arguments qui sont recherchés !

    1. Merci pour ce commentaire qui me fait très plaisir! C’est vrai que c’est drôle parce que nous avons un point de vue très différent sur ce livre, mais justement je trouve ça moi aussi très intéressant, de pouvoir confronter des avis très différents, à condition de développer ses arguments! 😉
      N’hésite pas à participer aux concours d’écriture, s’ils t’intéressent (et si tu aimes écrire!)!
      A bientôt et merci encore de ta visite! 🙂

Un avis à donner? Postez un commentaire! ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s